Famille

Enfant autonome : la posture idéale des parents !

À bien des égards, l’enfant aurait besoin d’être accompagné pour être autonome. Soit le rôle des parents est de les apprendre à être autonome. Et si les experts disent autrement ? Voyons cela de plus près.

Enfant en quête d’autonomie : un réflexe inné ?

Eh oui ! Aux professionnels des méthodes Montessori d’ajouter qu’un nourrisson qui tente d’amener son pouce dans sa bouche en attente de son lait relate un fait évident. Soit bébé cherche déjà à se consoler par lui-même. Aussi, les parents peuvent être tranquille, car en laissant libre à l’évolution de l’enfant et à sa découverte des choses, il n’est pas coupable de s’écarter un peu.

Bébé brave les interdits et s’expose aux supposés « dangers » : que faire ?

C’est évident que les parents s’inquiètent si bébé risque de faire tomber un jouet sur lui-même. De même, s’il tente de grimper ou de simplement ramper et de faire des faux pas. Parents doivent créer ainsi un cadre plus sécuritaire : barrières aux escaliers, adoucir les angles des meubles, des jouets plus légers et arrondis et faciles à appréhender.

Bébé tarde à réagir, à parler et à interagir : dois-je m’inquiéter ?

Non bien sûr ! Sauf si bébé a des fièvres, des freins de la langue, des pertes de poids. Mais laisser au soin de pédiatre d’en conclure. L’impatience est naturelle pour les parents, mais doit être maitrisée au risque d’avoir un bébé à ses trousses. En principe, les développements psychomoteurs du bébé sont progressifs. Tachez de revoir la liste étape par étape afin de conclure sur l’avancement du bébé.

Bébé fait mal les choses : dois-je montrer un exemple ou l’aider ?

En mangeant ses repas seuls, bébé fait tout de travers. De même lorsqu’il boit de l’eau, il joue avec. Il n’arrête pas de pleurer lorsqu’on lui interdit de toucher à quelques choses. Insupportable, mais logique ! La découverte d’un enfant paie aux frais d’un gros désordre, des yeux qui doivent être vigilants à la longueur de journée à raison d’une petite seconde. La seule astuce qui marche : la patience avec la simulation : bébé imite entre autres tout ce qu’on fait !